Contre mesures

Ces textes ne doivent pas être considérés seulement comme de la documentation. D'après mon expérience, ce sont de vrais exercices pour une pratique quotidienne, même si on n'est pas toujours parfait. Ils vous permettent, assez facilement, de mettre en place une aide de premier plan pour sortir d'un piège d'une complexité et d'un mal extraordinaires. Comme recommandé dans la Présentation, vous avez déjà mis en place un minimum de sécurité pour subvenir à vos besoins de base. Mais, quel que soit le degré de fatigue, d'épuisement ou d'abrutissement que vous ressentez, gardez espoir : Lisez, lisez encore, pratiquez encore et encore, même si c'est avec un très petit pas après l'autre. Bonne chance.

Les 13 Principes de l'activisme spirituelle

Tortures démoniaques et psychotroniques : Comprendre l'attaque et comment la contrecarrer

Le Souffle de l'énergie

La Règle d'Or


Les règles du chemin

13 Principes de l'activisme spirituel

[Note de l'éditeur : Ces 13 suggestions pour un comportement éthique et une progression spirituelle sont basées sur des principes qui fonctionnent dans tout l'univers. Certains les appellent des Lois Universelles. Lorsque vous atteignez le point de votre vie où vous commencez à prendre note de ces règles inviolables et à les appliquer consciemment, vous commencez à remarquer des changements dans votre conscience, dans votre sentiment d'accomplissement, de satisfaction et de paix. Vous remarquerez également les récompenses matérielles et spirituelles qui vous seront offertes en plus grand nombre. Lorsque vous suivez ces règles spirituelles de la Route du Voyage de la Vie, vous vous retrouverez en harmonie avec la Voix du Créateur et la vie vous traversera comme une rivière. Le Christ a pu dégager une juste part des idées adoptées ici lorsqu'il a énoncé le principe de la Règle d'or : "Faites aux autres ce que vous voudriez qu'ils vous fassent" et "Aimez votre prochain comme vous-même". Jésus n'a pas fait un si mauvais travail en élargissant ces concepts aux Béatitudes non plus. Imprimez cette liste et collez-la sur votre réfrigérateur ou glissez-la dans une housse de protection et placez-la quelque part où vous et d'autres personnes la remarquerez et la liront. Les rappels quotidiens sont le meilleur moyen d'adopter de nouveaux modèles de comportement. ..Ken]

http://educate-yourself.org/cn/rulesoftheroad13principles06jul05.shtml 6 juillet 2005

Avec l'aimable autorisation de Marcus Macauley <[email protected]> http://www.satyana.org/principles.html

Titre original

Principes de l'activisme spirituel

Les principes suivants ont apparu après plusieurs années de travail avec les leaders du changement social participant au programme de Satyana « Diriger avec Esprit ».

Nous les offrons non pas comme des vérités définitives, mais plutôt comme des enseignements clés et des orientation qui, prises ensemble, constituent un cadre utile pour "l'activisme spirituel".


    1. La transformation de la motivation issue de la colère/de la peur/du désespoir en compassion/amour/objectif. C'est un défi vital pour le mouvement de changement social actuel. Il ne s'agit pas de nier la noble émotion de colère ou d'indignation légitime face à l'injustice sociale. Il s'agit plutôt d'une transition cruciale de la lutte contre le mal vers l'action pour l'amour, et les résultats à long terme sont très différents, même si à l'extérieur, les activités semblent pratiquement identiques. L'action suit l'Être, comme le dit le proverbe soufi. Ainsi, "un avenir positif ne peut émerger de l'esprit de la colère et du désespoir" (Dalaï Lama).

    2. Non-attachement au résultat. C'est difficile à mettre en pratique, mais dans la mesure où nous sommes attachés aux résultats de nos travaux, nous nous élevons et nous sombrons en fonction de nos succès et de nos échecs, un chemin assuré vers le burn-out. Maintenez une intention claire et lâchez prise sur le résultat, en reconnaissant qu'une sagesse plus large est toujours à l’œuvre. Comme l'a dit Gandhi, "la victoire est dans le fait de faire", pas dans les résultats. De même, restez également flexible face au changement des circonstances : "La planification est inestimable, mais les plans sont inutiles." (Churchill)

    3. L'intégrité est votre protection. Si votre travail est intègre, cela aura tendance à vous protéger de l'énergie et des circonstances négatives. Vous pouvez souvent éviter l'énergie négative des autres en devenant "transparent" pour elle, ce qui lui permet de vous traverser sans aucun effet négatif sur vous. C'est une pratique de conscience qui pourrait être appelée "Aikido psychique".

    4. Intégrité des moyens et des fins. L'intégrité dans les moyens produit l'intégrité dans le fruit de son travail. Un noble objectif ne peut être atteint en utilisant des moyens ignobles.

    5. Ne diabolisez pas vos adversaires. Cela les met encore plus sur la défensive et moins réceptifs à votre vision des choses. Les gens réagissent à l'arrogance avec leur propre arrogance, créant une polarisation rigide. Soyez un apprenant perpétuel, et mettez constamment vos propres points de vue à l'épreuve.

    6. Vous êtes unique. Trouvez et accomplissez ce qui vous interpelle vraiment. "Il vaut mieux emprunter son propre chemin, aussi humblement que cela puisse paraître, que celui d'un autre, même avec succès." (Bhagavad Gita)

    7. Aimez vos ennemis. Ou du moins, ayez de la compassion pour eux. C'est un défi vital pour notre époque. Cela ne veut pas dire se laisser aller à la malhonnêteté ou à la corruption. Cela signifie passer du mode de pensée "nous/eux" à la conscience du "nous", de la séparation à la coopération, en reconnaissant que nous, êtres humains, sommes en fin de compte beaucoup plus semblables que nous ne sommes différents. C'est un défi dans des situations où les opinions sont radicalement opposées aux vôtres. Sois dur envers les problèmes, doux envers les gens.

    8. Votre travail est pour le monde, pas pour vous. En faisant du bénévolat vous travaillez pour les autres. La pleine récolte des fruits de votre travail n'aura peut-être pas lieu pendant le temps que durera votre vie, mais vos efforts maintenant rendent possible une vie meilleure pour les générations futures. Laissez votre accomplissement s'exprimer en gratitude pour avoir été appelé à faire ce travail, et du fait de l'accomplir avec autant de compassion, d'authenticité, de force morale et de pardon que vous pouvez rassembler.

    9. Le service désintéressé est un mythe. En servant les autres, nous servons notre vrai moi. "C'est en donnant que nous recevons." Nous sommes soutenus par ceux que nous servons, tout comme nous sommes bénis quand nous pardonnons aux autres. Comme le dit Gandhi, la pratique du satyagraha ("s'attacher à la vérité") confère un "pouvoir incomparable et universel" à ceux qui le pratiquent. Le travail bénévole est un intérêt personnel éclairé, parce qu'il cultive un sens de soi élargi qui inclut tous les autres.

    10. Ne vous isolez pas de la douleur du monde. Se protéger du chagrin empêche la transformation. Laissez votre cœur s'ouvrir, et apprenez à vous mouvoir dans le monde avec un cœur blessé. Comme le dit Gibran, "Votre douleur est le médicament par lequel le médecin en vous se guérit lui-même." Quand nous nous ouvrons à la douleur du monde, nous devenons le médicament qui guérit le monde. C'est ce que Gandhi a compris si profondément dans ses principes d'ahimsa et de satyagraha. Un cœur brisé devient un cœur ouvert, et une véritable transformation commence.

    11. Ce à quoi vous vous consacrez, vous le devenez. Votre « soi » est souple, et en fin de compte vous devenez ce à quoi vous portez le plus votre attention. Vous récoltez ce que vous semez, donc choisissez vos actions avec soin. Si vous vous engagez en permanence dans des batailles, vous devenez vous-même assiégé. Si vous donnez constamment l'amour, vous devenez l'amour lui-même.

    12. Remettez-vous en à la confiance, et lâchez prise sur le fait de devoir tout savoir. Il y a de plus grandes forces "divines" à l’œuvre auxquelles nous pouvons faire confiance sans connaître précisément leurs actions ou leurs programmes. Avoir la foi, c'est faire confiance à l'inconnu, et s'offrir comme un véhicule de la bienveillance intrinsèque du cosmos. "Le premier pas vers la sagesse est le silence. Le deuxième est l'écoute." Si vous interrogez sincèrement à l'intérieur de vous, et écoutez pour recevoir une orientation pour ensuite la suivre avec soin, vous travaillez en accord avec ces forces plus grandes, et vous devenez l'instrument de leur musique.

    13. L'amour crée la forme. Pas l'inverse. Le cœur traverse l'abîme que l'esprit crée, et agit à des profondeurs inconnues de l'esprit. Ne vous laissez pas piéger par le "pessimisme concernant la nature humaine qui n'est pas contrebalancé par un optimisme concernant la nature divine, ou vous ne ferez pas attention au remède de la grâce." (Martin Luther King). Laissez l'amour de votre cœur imprégner votre travail et vous ne pouvez pas échouer, même si vos rêves peuvent se manifester d'une manière différente de ce que vous imaginez. 


Torture psychotronique et démoniaque : Comprendre l'attaque et comment la contrecarrer

par Michael Topper

http://educate-yourself.org/cn/houndsofheavenoct91.shtml

Publié initialement en octobre 1991

Torment psychotronique et démoniaque - Comprendre l'attaque et comment la contrecarrer par M. Topper (1991) http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/sociopol_topper07.htm


Titre original

Hounds of Heaven; Biting the Brainwave Burglars

(Les Chiens du Ciel ; Mordre les cambrioleurs des ondes du cerveau)

Publié pour la première fois dans le TNTC vol. 2, no 8 oct.-nov. ’91 du site Web Zelator

(http://zelator.topcities.com/)


Si vous êtes surveillé par le Gouvernement de l’Ombre, vous savez peut-être qu’il a la capacité technique non seulement de savoir où vous vous trouvez, où que ce soit, et d’écouter vos pensées (Assez effrayant !) - Ils ont aussi la capacité technique d’interférer avec vos schémas de pensée et avec vos centres de douleur.


C’est encore pire ! Que pouvez-vous y faire ? Cet article vous le dit ! Mieux encore, les méthodes expliquées ici fonctionnent aussi si vous êtes, de façon occulte, assiégé par des entités de l'astral ou de n’importe qui en dehors de nos royaumes "connus" qui voudraient essayer de vous gâcher la vie. Maintenant, ils ne peuvent plus vous embêter !

Les extraits ci-après sont tirés de lettres reçues par T-Bird au cours de l'année écoulée, mélangées au hasard et organisées pour passer de l'une à l'autre sans séparer les citations et ainsi masquer l'identité individuelle des personnes concernées. La raison en est qu'il devient clair, en parcourant le contenu collectif, que tous ces extraits se rapportent au thème unique des opérations d'espionnage secrètes actuelles, qui impliquent la surveillance des ondes cérébrales et le contrôle de l'esprit, menées sur des sujets non-consentants dans l'ensemble de la population.


Comme l'indique l'article éditorial principal, parmi ces demandes et dépositions authentiques, il y a des enquêtes dissimulées et reçues avec tout le reste, qui, bien qu'elles prétendent provenir de citoyens ordinaires victimisés comme les autres, sont en fait transmises par les agences "secrètes" responsables d'une grande partie de la surveillance silencieuse du cerveau/de l'esprit. La raison pour laquelle ils ont dirigé de telles enquêtes "déguisées" à l'égard du T-Bird a également été évoquée dans l'article principal, où il a été noté que, bien que ces agences aient depuis longtemps été de manière concrète, familières avec le type de technologie en cause, elles n'ont pas réussi à mettre au point des défenses contre lui.


Ce contretemps n'a pas d'importance primordiale pour la "guerre froide", comme l'ont souvent suggéré les commentateurs lorsqu'ils décrivent le développement de ces puissances secrètes dans un contexte conventionnellement accepté. Comme Dave Emory de Radio Free America l'a noté dans une récente émission sur le sujet, lorsque le spectre de la "supériorité technologique russe" a été invoqué comme justification, il s'avère inévitablement que les États-Unis sont déjà en avance sur les Soviétiques dans ces mêmes domaines.

La source réelle de ce dont ces agences cherchent à se défendre est la même que celle qui a progressivement élargi les pistes initiales se rapportant à de telles super-technologies. La véritable peur qui hante le personnel de la DARPA (Defense Department Advanced Research Projects Agency) et des services de contre-espionnage a trait à la faculté totalement transcendante des factions extraterrestres de l'espace d'imposer sans entrave de telles manipulations technologiques, et même de le faire à partir d'une "densité" ou d'un point de levier plus important, qui est imperceptibe et inaccessible de là où les militaristes se trouvent.

Le puissant mélange d'une vraie force psychique conjuguée avec les prouesses électrogravitiques, et qui caractérise la capacité de formes "extraterrestres" à haute densité, préempte et dépasse complètement tout ce qui peut être développé au niveau purement mécanique de la 3ème dimension (densité de 3ème niveau). La structure de pouvoir et militaire a certainement compris au fil des ans que l'Esprit (Psyche) modèle la matière (Soma), et que la valeur nulle de l'esprit informe la matrice non linéaire complexe des signatures identitaires em, de la même manière que le "papier recouvre la pierre".

Comme indiqué dans notre article principal, une partie d'un plan dimensionnel plus élevé du schéma de harcèlement impose une démarche particulière qui consiste à transformer le stress ou la pression issus d'une réaction de peur (menace d'une invasion, etc) de façon à conduire la personne ciblée vers des niveaux de plus en plus profonds et irréversibles d'obsession négative. C'est à dire, l'amener à commettre une succession d'actes – avec leurs conséquences- en dehors de toute autopréservation ou de protection personnelle qui nécessitent un certain degré d'équilibre psychique. Cela atteint l'intensité esprit/corps requise pour s'inscrire de la manière la plus négative dans le registre du chemin de l'âme.

En effet, la pression qui les pousse à enquêter plus profondément, à expérimenter plus complètement avec un mépris aveugle de tout ce qui est en dehors de leurs résultats immédiats, est précisément responsable d'avoir amené l'élite scientifique à ouvrir les yeux pourtant de longue date « pieusement réduits à une sainte vérité » jusqu'à la perspective de repenser la sagesse conventionelle sur des sujets du psychisme, des lieux communs sur la métaphysique et le savoir ésotérique, etc. . Bien qu'il soit persuasif, dans ces pièces obturées et les couloirs latéraux de l'édifice scientifique actuel au point qu'on peut affirmer que ce sont des pouvoirs dominants, il n'empêche que c'est aussi là que le potentiel de consolidation de la densité supérieure, positive ou négative, peut être directement impliquée sous la forme d'une puissance mentale perfide, mauvaise et tentatrice. C'est ainsi que les «Orions» ont infailliblement constitué le cheptel des élites de la Terre, ciblées et conduites droit vers ces portes qui contiennent les types d'éléments qui peuvent « faire le plus de dégats ».

Voici la lettre composite. Ces lettres et ces passages ont été spécifiquement sélectionnés pour leur correspondance avec la vérité, c'est-à-dire qu'ils ne sont pas les expressions mal interprétées de la schizophrénie et ne sont pas le produit de canulars. La prise de conscience a, comme toujours, "vérifié la vérisimilitude" (et c’est précisément à travers ce processus que la "touche" des « gars de l’agence » a été détecté, comme incluse ici parmi les extraits puisque "les gars", après tout, savent de quoi ils parlent, hmm?)

Je crois que vous ou quelqu'un que vous connaissez pourrait être en mesure d'aider un groupe de personnes dans la région de _____ qui sont peut-être les sujets non-consentants de l'expérimentation psychotronique... Je suis actuellement en contact avec quatre personnes dans la région de _____ qui prétendent entendre des voix très réalistes et d'autres sons qu'ils rapportent comme ne provenant pas nécessairement de l'inter-crânien mais peuvent venir de n'importe où dans leur environnement. La nature de la communication est plutôt négative... J'ai subi un test d'ondes cérébrales à ________; les schémas d'ondes cérébrales sont normaux, et ils n'ont pas pu distinguer d'entrées intrusives quand on les a expérimentées...quand je vais dans une autre pièce, ils semblent savoir exactement où je suis. C'est vrai si je suis à la maison, ou ailleurs. C’est comme s’ils voyaient à travers mes yeux... le contenu spécifique de la communication est généralement assez négatif, parfois énigmatique. Quand on leur demande qui ils sont, ils répondent : "Nous sommes des observateurs". Quand on leur demande pourquoi ils font cela, ils disent : "Nous ne savons pas."

Ils me disent leurs noms (ou pseudonymes). L'un d'eux qui s'appelle ____ est très insultant. Il dit habituellement des choses comme : "_____, tu es un animal. Tu es amoureux des animaux ". Parfois il est possible de discuter avec eux mais j'essaie de ne pas... Parfois, il y a des poussées de douleur qui semblent prendre tout mon corps ; à d'autres moments, elles sont très localisées, comme des chocs ou un aiguillon à bétail... J'ai eu une conversation téléphonique avec le Dr. ________ après que j'ai eu connaissance de son enquête. Au début, Dr. ______ pensait que ces personnes souffraient d'un trouble cognitif. Après des tests approfondis, il a conclu que cela ne venait pas d'eux.

La manière dont ces merveilles sont accomplies a été détaillée dans une certaine mesure dans les oeuvres disponibles. Encore une fois, nous vous renvoyons aux écrits de Tom Bearden, ainsi qu'aux enregistrements pertinents disponibles chez Archives On Audio (415-346-1840, P.O. Box 170023, San Francisco, CA 94117) en particulier les émissions de Dave Emory, Radio Free America. Dans un de ces enregistrements, il cite un article de Harlan E. Girard de 1991 fourni à l'atelier de recherche avancée de l'OTAN sur le thème "Phénomènes cohérents et émergents dans les systèmes biomoléculaires" qui s'est tenu à l'Université de l'Arizona; et il fait aussi référence à une réédition de 1977 de Dell Publishing par John Marks intitulée "The Search For The Manchurian Candidate : The CIA and Mind Control". (A la recherche du candidat Mandchoue : La CIA et le contrôle mental)

D'après les sources susmentionnées, même le lecteur profane moyen peut être convaincu que cette technologie est résolument entre les mains des agences gouvernementales ; et cela ne se réfère à aucune hypothèse de technologies "inconnues" ou "secrètes" en soi, puisque l'équipement est bien connu (c.-à-d. le type de superordinateur Cray, etc.), et même accessible au public dans une certaine mesure, constitue l'épine dorsale sous-jacente à l'ensemble de ces effets techniques. (La compréhension initiale inclurait cependant la présence pratique de technologies scalaires peu connues, par lesquelles des potentialités codés à multi-niveaux peuvent être modélisés et directement déchargés sans "intervention d'ondes em" à travers les molécules du cerveau du sujet visé.)

Le principe derrière ces apparemment impossibles exploits de surveillance, d'influence et de contrôle/harcèlement de l'esprit utilisant des technologies tout à fait conventionnelles, implique la « toute nouvelle » science de l'analyse de Fourier, selon laquelle toute image, tout son ou sensation peut être converti sur un oscilloscope et analysé en "transformées de Fourier discrètes". Autrement dit, les données des ondes cérébrales audio, visuelles, photographiques ou récupérées par télémétrie peuvent également être converties en une équivalence de simples signatures d'ondes sinusoïdales comparées, normalisées, intégrées et numérisées de façon à produire une signature de profil.

Par exemple, les processeurs acoustiques analysent les modèles vocaux et, par transformée de Fourier, synthétisent en continu des échantillons de temps spectraux qui peuvent être extraits par centaines à la seconde, mis en corrélation avec les prototypes stockés dans le processeur et décodés en modèles de phrases probables. Comme le cerveau humain peut traiter 5 000 bits d’information par seconde, la capacité des ordinateurs actuels du marché à effectuer des centaines de millions de calculs par seconde par des circuits logiques à injection explique facilement comment les actions et les idées du sujet peuvent être anticipées par l’analyse de la pensée préverbale. Celà explique également comment les programmes de réponse informatique modulés en fonction de modèles vocaux dactylographiés peuvent produire l’effet des voix qui se déversent dans le cerveau comme s'il s'agissait de réponses à des pensées, actions ou idées qui ne sont pas encore clairement formulées dans l’esprit du sujet (comme les modèles vocaux informatisés contournent les circuits auditifs et résonnent directement dans les lobes cérébraux. Il n’y a pas de détection des artifices mécaniques; le cerveau interprète directement le signal comme un modèle de parole humain sans petite résonance, diction robotisée, etc.).

De cette façon, on peut prélever des échantillons sur les profils d'onde cérébrale de nombreux sujets, de sorte qu'une signature fonctionnelle de certaines formes communes ou collectives puisse être extraite (c'est-à-dire un schéma synthétisé qui associerait et résonnerait avec les signatures d'onde cérébrale de tous ceux qui partagent un goût pour les piments rouges, ou ceux qui ont participé à des schémas de croyance communs comme dans une église ou un club) ; ou inversement, l'onde cérébrale comportementale d'un seul sujet peut être échantillonnée de façon à produire une analyse continue des modèles qui décline les divers types, gammes et particularités de la parole et de la pensée, de l'humeur et de l'émotion dans un profil Fourier très fluide.

Possédant ces signatures d'ondes cérébrales (qui, à l'échelle collective ou individuelle, fonctionnent comme des empreintes de résonance identitaire sélective), les "agences" en question peuvent cibler et cela avec précision, un sujet sur de longues distances, en choisissant le profil d'identité d'ondes pertinent, à partir de l'hologramme d'interférences complexes à travers lequel toutes les choses apparaissent en amplifiant les signaux faibles d'activité motrice qui appartiennent aux signes électriques précurseurs des schémas vocaux, avec l'utilisation, par exemple, du SQUID ou « superconducting quantum interference device » pour "dispositif d'interférence quantique supraconductrice", et les extraire avec précision du bruit ambiant.

De cette façon, tous les programmes invasifs devenant progressivement plus "familiers" au grand public, ils peuvent être mis en œuvre sans obstruction : La pensée peut être suivie et la pensée peut être implantée ; les centres de douleur et de plaisir peuvent être stimulés, la distorsion ou la privation sensorielle totale peut être imposée, des effets diathermiques perturbant le système autonome peuvent être générés. Et tout cela, apparamment sans limite de distance, de l’emplacement, du blindage au plomb ou de l’un quelconque des recours raisonnables sur lesquels on pouvait au moins un peu compter au moment où cette technologie était encore à son son stade embryonnaire et primitif (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas encore un travail important d’implantation réalisé; les variables impliquées dans ce processus fondamentalement non linéaire font que les assurances supplémentaires accompagnant l'implant physique sont toujours souhaitables, dans les cas où l'implant est tout à fait possible).

La stimulation du cerveau et du système nerveux directement par le biais de la technologie des faisceaux de micro-ondes et de la fréquence ultra-basse : les masers en radiation de Gigahertz constituent, somme toute, un formidable armement dirigé contre une population civile ignorante et sans défense. A cela s’ajoute la capacité moins connue de coder et d’adapter des infrastructures scalaires complexes en systèmes de transmission EM, programmées avec des messages variables et simultanés impliquant toute une gamme de facteurs, depuis le conditionnement émotionnel, les réponses subliminales et même la santé (cf. la discussion de Bearden sur le "photon de la mort" actuellement en vigueur), et vous avez un bon portrait composite de ce que ceux-là même qui commettent ces choses craignent eux-même le plus, se rendant compte que cette perspective du contrôle le plus total est en même temps la menace la plus grande de leur contrôle soit au même moment la menace de leur propre asservissement le plus total, lorsque déplacés juste "quelques centimètres au-dessus et à gauche".

Il y a cependant un secret à ce niveau de contrôle, qui est toujours, au fond, dépendant du matériel (c’est ce fait qui, après tout, rend l’élite au pouvoir consciente de sa vulnérabilité par rapport aux "reptiliens" à plus forte densité, etc., c’est-à-dire les "troupes de choc Orion SS" biogénétiquement conçues et faîtes sur mesure).

Ce secret peut se situer précisément dans la capacité technique que les commentateurs jugent peut-être la plus effrayante de toutes, c’est-à-dire la capacité de priver le processus de réflexion lui-même de l’une de ses caractéristiques les plus identifiables, si elles sont prises pour acquises, c’est-à-dire la capacité d’entendre la pensée interne au moment où elle est formulée.

Nous interceptons le processus de la pensée au niveau ordinaire de la 3ème densité, comme un "discours inaudible". Cela est corroboré par le fait que la pensée s'accompagne toujours d'une activité électrique des centres de parole qui modèlent des signaux nerveux pour conduire l'appareil vocal. Bien que les commentateurs attestent qu'ils n'ont aucune idée de la manière dont s'accomplit l'ensemble de cette déconcertante dépossession de la fonction de retour d'information faisant écho à une inaudible "verbalisation", un début de compréhension s'oriente vers l'interférence EM du centre de la parole lui-même comme étant le principal impliqué. Il est à noter que, grâce à cet effet, la réflexion se poursuit, mais semble soudainement s'arrêter dans le vide, où aucun écho corroborant et réconfortant de lui-même peut être "entendu".

Malgré tout cela, même les victimes de longue date de la manipulation des ondes cérébrales peuvent généralement se distinguer du schéma schizophrénique superficiellement similaire qui, bien qu’il "entend des voix", montre une dissociation, etc., s’accompagne également d’un dysfonctionnement verbal rapide - le schéma de la parole elle-même se dissocie, les néologismes s’immiscent constamment et tout indique que la pensée actuelle de la schizophrénie est aberrante. Au contraire, une victime du contrôle de l’esprit, même si, en fin de compte, elle craque sous le stress et tire dans un McDonald’s, continue de montrer la capacité d’une pensée cohérente, comme en témoignent ses modèles de discours.

En ce qui concerne les techniques de contrôle et d'esprit de 3ème densité, elles font leur travail distinctif en saisissant la zone efficace dans laquelle la pensée est déjà générée, à un niveau pré-réfléchissant, en modèles potentiels de discours. C'est à ce niveau que la "pensée" est identifiée et ses composantes analysées. Cependant, le fait même que ces techniques de privation qui opèrent dans le centre de parole laissent la preuve de la façon dont la pensée se poursuit même lorsqu'elle est déconnectée de l'activité motrice qui imprime les messages neuronaux, indique que la pensée, et par conséquence l'esprit, fonctionne à un autre niveau, et sur une base plus profonde que celle qui peut être analysée dans le contexte de Fourier, elle se transforme fortement en fonction des signatures verbales. C'est pourquoi il a été souligné avec force que les plus verbalement orientés et communicatifs sont ceux qui sont les plus vulnérables à la technique du contrôle mental.

C'est là que réside la solution. L'être hautement verbal de la 3ème densité est aussi fortement «cerveau-gauche » (les femmes ont la faculté verbale répartie plus uniformément sur les hémisphères, ce qui signifie seulement que dans le contexte de la "3ème densité", l'accentuation de l'expression orale «cerveau-gauche» a tiré profit du corpus callosum plus épais et empiété sur la fonction de gestalt ou de reconnaissance de modèle du cerveau droit). La forme typique de cette conscience verbale est un mélange d'ondes cérébrales qui met fortement l'accent sur l'activité des ondes bêta. Ces modèles d'ondes cérébrales de verbalisation fonctionnent sur des configurations très répétitives, et habituelles. Leur caractéristique verbale est cela même qui adapte cette pensée à la convention linguistique et stylisée de répétabilité structurée, formalisée et très linéaire. C'est pourquoi les "verbaux de haut niveau" sont si particulièrement sujets à l'observation et au contrôle des ondes cérébrales de cette pensée hautement structurée et schématique : Celle-ci se prête admirablement au processus informatique nécessaire pour calculer la moyenne et la distiller en un profil global et typique. 

C'est cet accent mis sur la verbalisation abstraite et de cerveau gauche (au fond, un produit de l'enculturation plutôt que de la génétique) qui a fait croire aux chercheurs sur le cerveau pendant si longtemps que des muscles spécifiques et leurs mouvements mnémoniques par cœur étaient stockés dans le cortex moteur, et que l'ordre des mots était la fonction de base enregistrée dans les centres linguistiques. Même avec les ordinateurs à processus parallèles, il y a un plus grand confort et un rapport de pointe entre les technologies informatiques et le paradigme cerveau/esprit basé sur des notions du XIXe siècle de linéarité et de modèles d’apprentissage spécifiques à un objet.

La recherche moderne sur le cerveau connaît cependant un tout autre paradigme dans lequel le sens plutôt que l'ordre des mots est représenté dans la mémoire et le langage, où les actes et leurs résultats (buts et anticipations, etc.) sont représentés dans le cortex moteur plutôt que dans les muscles ou les mouvements. Cela est d'une importance majeure pour le problème du contrôle de l'esprit, parce qu'elle pointe de façon claire, loin des modèles de réponse autonomes ou conditionnés, ordonnés linéairement, vers la variable vide volitionnelle de l’Axe Conscient lui-même. Le langage, l'activité motrice et tous les autres modèles "volontaires" de l'être sont basés sur un point d'appui cognitif abstrait : L'idée de prédilection, avec sa forme et son but, permet un processus de modélisattion variable, élastique et indéterminé en soi et adaptable au maximum. Il est donc sensible aux conditions initiales et participe donc au paradigme essentiellement non linéaire des modèles du Chaos par lesquel une interaction indéterminée de "degrés angulaires de liberté" permet un ajustement optimal et une réorganisation réactive des coordonnées.

Une adaptabilité aussi sensible aux contingences a toujours caractérisé les processus comportementaux, mais ce fait a été habituellement atténué et masqué par l'accentuation permanente de la verbalisation « cerveau-gauche ».

Ce qu'il faut donc, c'est un changement dans le rapport fonctionnel réel de l'accent entre les hémisphères gauche et droit du cerveau. Un tel changement mettrait une accentuation proportionnelle sur les processus variables de modélisation des formes de la part de l'hémisphère droit du cerveau, amenant le système mental/corps dans son ensemble en une plus grande congruence et une véritable correspondance fonctionnelle avec ses valeurs prédominantes, non linéaires (cognitives ou de forme-pensée), c'est-à-dire les significations, les actes, etc., par opposition aux circuits structuraux rigides. Étant donné qu'un tel changement significatif entraînerait un alignement plus profond avec la variabilité centrale, adaptative et la réactivité vivante de l'ensemble du système, il forcerait nécessairement la personnalité à s'aligner davantage sur l'essentiel, variable vide volitionnelle, coïncidant avec l'axe conscient lui-même. Et cela équivaudrait à l'ajustement de l'équilibre entre les réseaux nerveux parasympathiques et le réseau nerveux sympathique du système autonome en faveur de la valeur sédative du parasympathique, aussi caractérisé comme alignant une congruence plus directe entre les schémas de modèles réactifs subconscients et la valeur de l'axe conscient de l'être dans sa totalité.

Se référant ensuite à notre essai T-Bird dans le vol. 1, no 7, " Comportements de l'esprit et du cerveau : Pourquoi certains citoyens de Gotham craignent Batman et dessinent des dessins réactionnaires à son sujet", nous rappelons que toute réorientation et alignement général vers la variabilité fondamentale non linéaire et l'indétermination volitrice (c'est-à-dire la liberté) de l'Axe Conscient entraîne nécessairement un changement dans l'amalgame des formes d'onde cérébrale, en apaisant l'habituelle tempête d'ondes bêta de l'activité corticale et en faisant avancer l'ensemble vers des valeurs plus profondes d'alpha, theta et même delta, ce qui amène et intègre directement dans la conscience éveillée, les qualités créatives élastiques appartenant aux dimensions du rêve, et du sommeil profond sans rêve (c'est-à-dire les valeurs et les dimensions correspondantes du cerveau-esprit qui sont le plus directement corrélées avec la valeur vide de la consience, essentielle et créatrice).

Comme nous l’avons appris dans cet article, loin des facultés verbales-linguistiques habituellement identifiées avec la pensée elle-même diminuant et disparaissant proportionnellement, elles sont reprises et intégrées dans un complexe beaucoup plus puissant d’activité d’ondes cérébrales qui enrichit et étend complètement leur pouvoir ; ils se découplent simplement de l'association exclusive avec l'activité d'onde bêta, et ils continuent à fonctionner sur une base beaucoup plus optimale grâce à des modèles dominants thêta et delta.

Toutefois, ce que cela signifie en ce qui concerne le spectre du contrôle technologique de l'esprit, c'est que le moment habituel auquel les schémas d'identification de « l'habitude » verbale-linéaire se libère et peut être attrapé, devient intégré et aligné sur un principe très différent. Les formes d'expression typiques peuvent encore sembler caractériser la personnalité ; mais c’est trompeur, car de telles formes ne sont plus étroitement liées aux modèles récurrents de l’identification individuelle. Par conséquent, les valeurs "caractérisantes" ou les modèles d'ondes cérébrales moyennes établis par ordinateur se dissolvent dans une étendue et une profondeur d'ondes cérébrales plus élusives, variables et créatives, qui s'adaptent de façon créative, et des mélanges d'ondes cérébrales qui progressivement dérouteron la "typographies" informatique stricte.

Un tel réalignement transformatif est en effet équivalent à un déplacement vers une plus forte densité en œuvre. Tout déplacement plus profond vers la congruence avec l'axe volitionnel ou conscient, correspond à des degrés de fonction de plus grande densité. Ainsi, ce qui apparemment est demandé tant par la "victime" que par le "harceleur" semblablement confrontés au spectre problématique du contrôle de l’esprit qui se profile, n’est rien de moins qu’un déplacement total vers un cadre de fonctionnement plus dense. D'une exigence aussi importante que prépondérante, qu'elle semble l'être, la situation est telle que "les deux" semblent mutuellement avoir été entraînés dans une situation nouvelle et il ne reste rien à faire à moins de faire le saut "impensable". Une fois raisonnée, une telle étape millénaire/irréversible dans les dimensions supérieures de la conscience elle-même est le seul moyen de se retrouver "de l'autre coté" et donc au-dessus (en termes de flux hiérarchique) du flux étiologique par ailleurs rapide qui rassemble l'esprit dans le flux mesuré du Sine strictement établi.

Il y a trois exercices de base qui doivent être entrepris pour faire la démonstration d'un moyen pratique et non technologique de surmonter les mécanismes de contrôle des ondes cérébrales. La maîtrise de ces moyens est la seule protection sûre contre une telle chose, et en même temps elle assure sa "souveraineté" de fonction psychique contre des formes plus élevées et encore plus subtiles de blocage mental générées par des plans conscients puissants.

[1] La Respiration de Chargement

[2] L'Etoile-pentagramme de Banissement

[3] Les Chiens du Ciel


La Respiration de Chargement en entier

[1] La respiration Chargeur en entier

(http://www.bibliotecapleyades.net/ciencia/topper/topper20.htm), telle que décrite dans les numéros précédents du T-Bird, constitue une première étape idéale puisque son oxygénation du système et l'ionisation du flux sanguin génèrent une économie métabolique très rapide pour l'ensemble du complexe corps-esprit, à travers cette économie plus profonde et plus intégrée (alimentant spontanément un subtil changement de rapport dans les ratios d'accentuation d'importance dans les systèmes autonomes en faveur du parasympathique, correspondant à la valeur idéale de Phi alignant les centres de courant subconscient en équivalence proportionnelle exacte avec l'axe Conscient d'où ils ressortent), une "charge" excédentaire peut être rapidement accumulée à la batterie vitale et physique du plexus solaire.

Un potentiel d'ionisation négatif élevé se traduit par de plus grandes amplitudes d'énergies synergiques chargées négativement et de création de modèles, ou des "pranas" subtils, qui entrent directement dans l'économie du système par le biais d'un surplus d'électrons (les électrons sont les "nombrils du néant" atomiques ou points d'entrée physique dans les infrastructures transdimensionnelles qui codent finement et "construisent" des noyaux nucléiques variables "depuis l'intérieur"). Alors que le facteur de pH tend à amener vers la moyenne le potentiel d’ionisation, le prana tiré par lui ne neutralise pas mais s’accumule, chaque excédent d’énergie se renforçant et s'ajoutant à la moyenne du voltage solaire du chakra Manipura.

Cette charge excédentaire, combinée à une économie métabolique plus profonde, signifie que proportionnellement, moins d'énergie bioélectrique a besoin d'être investie dans les cycles hormonaux et neurochimiques, en revendiquant de manière conventionnelle le capital énergétique disponible; l'excédent peut être utilisé pour alimenter des processus chimiques glandulaires d'un ordre intégral supérieur, en fabriquant des clés hormonales à des "serrures" complexes dimensionnelles des centres plexiformes qui auparavant, n'étaient présents qu'en tant que le potentiel dormant/précodé du profil biogénétique.

Le déverrouillage de ces valeurs de seuil de l'être multidimensionnel génère une congruence progressivement plus profonde (fonctionnelle) entre les systèmes subconscients qui modélisent les réseaux esprit/corps et l'axe de la Conscience lui-même. Un alignement et une intégration aussi profonds et multidimensionnels ne signifient pas une structure plus rigide et inflexible, au contraire, l'harmonie intégrale plus profonde de l'autonomie avec les systèmes conscients confère aux anciennes plus grandes valeurs disponibles de ces derniers, de sorte que l'indétermination essentielle qui appartient à la conscience du vide permet des degrés de liberté extensibles dans la modélisation variable des codes de mémoire et des circuits subconscients.

Les harmoniques résonnantes des modèles d'onde sinusoïdale qui émergent de cet alignement intégral sont hautement non linéaires. Elles reflète un ratio plus profond d'accentuation sur la forme, de modélisation cognitive et de perception du cervau droit. Cela accroît la présence de thêta et de delta, en incorporant les fonctions bêta normales, et exprime la présence d'un complexe mental/corps opérationnel qui progressivement fonctionne entre les gammes de fréquences électriques de 400 cps et 200 000 cps sur l'électromyographe, hors de portée des 250 cps ordinaires indicateurs de modèles cognitifs de 3e densité (ces derniers étant optimaux, les premiers étant minimalement soumis à l'analyse Fourier, à l'étabissement de moyenne, à l'identification et à la duplication résonante).

La Respiration de Chargement est par conséquent un moyen principal de "renforcer" le système esprit/corps jusqu'à hors de portée du rayon d'action technologique. Dans la pratique de la Respiration de Chargement, il n'y a pas de signature d'onde sinusoïdale de profil de groupe générée car une telle pratique reprend la totalité des systèmes esprit/corps à partir du pôle biophysique plutôt que du pôle mental. Ses effets sont immédiatement non linéaires jusqu'à à un degré élevé, et il n'y a pas de réponse mentale caractéristique ni de personnalisation linéaire d'un profil cognitif commun, comme il y en aurait nécessairement dans le recours à un système de croyance. C’est pourquoi, dans les circonstances insidieuses du contrôle des ondes cérébrales, la victime découvre que "se tourner vers Jésus", "la pétition par la prière" à la divinité confessionnelle préférée, etc., ne fonctionne pas, et assurément génère un modèle d'identification au profil très marqué.

Dans le cas où les schémas de réponse physiologique du sujet/praticien sont déjà fortement suivis, en raison de l’accès au cerveau/à l’esprit par le biais de structures de pensée signature, on peut éviter la stimulation punitive du centre de douleur, etc., en variant l’intensité, la profondeur, les intervalles de temps, les lieux et l’activité d’accompagnement pour accomplir l’exercice. L'expérimentation est le seul moyen de déterminer la combinaison optimale des facteurs.

Etoile Pentagramme de Bannissement


[2] La visualisation mentale de l'Etoile Pentagramme de Banissement trois fois par jour ou plus, produit plusieurs effets interdépendants importants. Tout d'abord, la figure de l'Étoile doit être tracée dans l'imagination, au "locus" général du milieu du troisième oeil, à environ 1,5 pouces (3,8 cm) entre et au-dessus des sourcils et à 1,5 pouces derrière l'os frontal. Il faut produire progressivement son image (dans la mesure de sa capacité de visualisation) le long de la trajectoire indiquée dans le diagramme.

Ainsi l'image est dessinée dans l'imagination à partir du rayon de gauche inférieur et autour.

Il y a un très large éventail dans les capacités disponibles pour effectuer cet exercice ou tout exercice de visualisation. L'instruction est simplement de faire de votre mieux. Essayez de visualiser l'image dans des lignes scintillantes bleu-électrique, la caractéristique des tubes de néon. Même si vous ne pouvez pas le voir du tout, ou visualiser la couleur avec précision, ou la maintenir de façon constante ou conserver toutes ses lignes, angles et segments en même temps, c’est l’intention et l’effort de le faire qui compte non pas le degré de résultat positif. L'intention seule instruit et active les centres et lobes appropriés du cerveau/de l'esprit. Les alignements actuels et les rapports de rééquilibrage sont générés en réponse à la forme abstraite comme une idée à part entière.

Il est important de comprendre l’efficacité de visualiser (impressionner les systèmes subconscients avec) l’idée-intention d’une telle figure géométrique de base. Le lecteur remarquera l'hommage rendu au statut noétique dans l’ordonnance de toutes les énergies, dimensions et zones pour le complexe mental/corps et le domaine créatif dans son ensemble, dans les essais précédents T-Bird (i.e. "Quel Est Le Courant De La Mère ?" "Qu'est-ce que la 'conscience du Christ' ?" et "Qu'est-ce que la physique ?"etc.). La valeur noétique de la géométrie sous-jacente à tous les champs, confère une efficacité immédiate à la projection consciente/voulue de tout motif de ce type à travers le centre générateur de la région du troisième oeil. La projection ou l'impression désirée d'une telle image dynamise, renforce et organise de manière optimale les états et les champs courants codés par sa présence abstraite.

L'image traditionnelle de l'Etoile-Pentagramme a un potentiel symbolique et littéral optimal pour les modèles de la nature et de la forme esprit/corps de l'homme. Il constitue un modèle organisationnel clé. Ses lignes pentagonales et ses proportions se trouvent dans :

*la physique de la molécule d'eau

*la suite récurrente de Fibonacci partout dans la nature

* la structure cristalline du réseau cristallin de la molécule d'ADN

*la grille matricelle secrète et structurelle qui organise et informe le cerveau/l'esprit

Comme sa visualisation délibérée impressionne plus profondément les valeurs de coordonnées idéales du modèle cerveau/esprit, une influence est générée à travers le centre du troisième oeil qui renforce la réorganisation globale des rapports hémisphériques en faveur de l'accentuation du cerveau droit et des ratios du réseau nerveux en faveur du système parasympathique.

La visualisation interne des lignes de quadrillage du Pentagramme, intervient en parallèle du modèle de l’optique nerveuse dans le système visuel. Elle suit donc un groupe idéal et renforce les harmoniques angulaires optimales codées dans le complexe cerveau-esprit (le système visuel est le principal processeur sensoriel de l’esprit/du corps. Les autres sens et leurs systèmes sont subordonnés. Même quand on est aveugle, le système visuel continue d'exploiter et de traiter les autres sens).

Chargez l'image avec la Respiration de chargement lors de la visualisation. Encore une fois, il peut y avoir une "stratégie" nécessaire pour pratiquer sans répercussion, si les intrus technologiques ont déjà accès à vos systèmes neuraux/corticaux par le biais de modèles d'ondes cérébrales à signature (verbale). La même instruction quant au fait de varier la direction, l'intensité, le moment et le lieu, s'applique ici.

Bien que l'introduction de ce modèle cognitif "inhabituel" dans vos processus de réflexion puisse être "remarquée" et attirer la suspicion, avec la pratique, elle servira à réordonner les ratios cerveau/esprit avec les systèmes conscients/subconscient de manière à améliorer et à renforcer de façon optimale les harmoniques de courants non-linéaires globaux, modifiant fortement les schémas d'identification verbaux et liant toutes ces fonctions dans un champs variable beaucoup plus complexe, insaisissable, subtil et élastique. Le suivi procédural de la figure incorpore une valeur "cerveau gauche" dans les processus d'imagerie du cerveau droit. L'effort pour visualiser l'étoile dans son ensemble à l'achèvement du traçage est un exercice fortement cerveau droit.

Les Chiens du Ciel

[3] Le diagramme des Chiens du Ciel (voir graphique ci-dessous) doit être visualisé dans sa totalité, en fermant les yeux et en imaginant à l’intérieur de soi la superposition de l’image entière (dans toutes ses parties géométriques et lignes, avec chacun de ses "chiens" correctement placé), en alignement avec votre propre tête et votre cou, le "chien" en haut correspondant à un point parallèle à la tête du sujet, et le "chien" en bas, placée parallèlement à la base du cerveau. Les "chiens" latéraux doivent correspondre à l’emplacement réel des lobes temporaux.

Après avoir pratiqué séparément le placement visuel de l'image entière, cette clé doit être utilisée d'une manière très spécifique; avant même, mais surtout pendant qu'une classe particulière de "perturbation" est induite, le "chien" correspondant au type de perturbation devrait être visualisé. Il n'est pas nécessaire de visualiser l'ensemble du diagramme, une autre partie de celui-ci ou tout autre "chien". En effet, on ne devrait fixer fermement l’attention que sur le "chien" le plus approprié à la situation, en l’imaginant à l’emplacement du cerveau/de l’esprit auquel elle est assignée sur le diagramme. Visualisez pendant tout le temps de l'effet.

L’importance de cet "exercice" est de donner une instruction spéciale directement aux modèles d’ondes cérébrales de l’individu en tant que système holonomique; avec la visualisation du diagramme et de ses "chiens" de garde, vous codez une classe particulière et spéciale de signature-identité dans ces modèles. L'"instruction" implicite aux modèles de votre cerveau/esprit est qu'ils doivent eux-mêmes prendre en charge la configuration spécifique de ces chiens de garde; et que la nature de ces chiens, c'est qu'ils mordent ! C'est-à-dire qu'elles reniflent, identifient et retiennent entre leurs crocs aiguisés tout code énergétique qui tenterait d'envahir de façon déguisée.

Vos systèmes subconscients peuvent identifier et discerner ce que "vous" en tant que système composite "conscient" et qui en résulte, ne peut pas. Vos systèmes subconscients peuvent distinguer l'authentique de la contrefaçon. Et vous les programmez encore plus, par la visualisation de "chiens", pour qu'ils attaquent et repoussent ou puissamment retournent à leurs "propriétaires", tout signal d'intrusion sournoise de ce genre, ou tout modèle de rayonnement furtif étranger. En fait, vous conjuguez ces signaux en une phase, et vous les repoussez vers le "fil" fantôme de leur trajectoire. Au minimum vous devriez donner à quelque ordinateur Cray un terrible virus !

Ça marche plus vite que vous ne pourriez le penser. Dans un laps de temps relativement court (en particulier en conjonction avec les deux premières pratiques), le moindre soupçon d'un stimulus "étranger" déclenchera l'alerte du "chien" approprié, même sans votre stricte participation consciente ; et la première poussée d'ondes cérébrales de ce chien-signature devrait agir par jujitsu directement sur ce signal de "recherche de chaleur" envoyé pour l’accueillir par identification, le piégeant et le verrouillant, précisément par le mécanisme de sa propre correspondance identitaire avec ses modèles de signature.

L’activité même de cette pensée contrefaite sur le modèle le pensée pour être en résonnance avec les propres ondes cérébrales d'une personne, l’oblige à générer sa propre signature inversée de conjugaison de phase, ce qui l’oblige à être repoussé hors de la présence du sujet cible et "retourné à l’expéditeur".

Cela ne peut pas non plus être contreprogrammé avec succès. L'avantage d'aborder ces ondes de conjuration en toute conscience plutôt qu'avec des modèles d'ondes mécaniques à visée combative, est que l'on fonctionne à partir de l'irréductible point d'appui, l'Axe ultime de toutes les ondes d'énergie et des modèles sinusoïdaux polarisés. Une tentative de contredire ou de contourner votre propre programmation consciente s’opposerait directement à ses instructions inhérentes, et il n’y a aucun moyen de les contourner. Identifier la signature de l'onde cérébrale qui a caractérisé votre visualisation du chien ne servirait pas, puisque la contre-programmation, dans ce cas, irait à l'encontre du paradoxe irréductible de la Conscience dans la manière de ce qui se passe quand une proposition "objective" ou une proposition tierce (de type catégoriquement négatif) est énoncée en première personne : L'effet est soudainement celui du paradoxe doublement négatif ou de l'auto-renvoi, où la négation s'annule immédiatement en se confirmant. "Toutes les phrases sont fausses, y compris celle-ci".

Les deux centres de "douleur" peuvent être visualisés en même temps, à la fois pour bloquer le signal de douleur (à gauche) et pour induire un signal de plaisir d'annulation (à droite).

Les Chiens du Ciel


VISUEL

(Contre les hallucinations)

                                                           DISCOURS                                                                                              AUDITIF

                                                   (Pour la privation de                                                                            (Contre les hallucinations)

                                               l'expression verbale interne)

                                                                                                                            THALAMUS

                                                                                                            (Contre la privation sensorielle)


                                                                 DOULEUR                                                                                      DOULEUR

                                                       (Pour bloquer la douleur)                                                   (Pour induire  un effet agréable)

                                                                                                                  

                                                                                                                               VISCERAL

                                                                                                         (Contre des perturbations internes)


Source : https://educate-yourself.org/cn/houndsofheavenoct91.shtml


Le souffle de l'énergie

par Nora Tallion (MT)

Leçon 1

[Publié pour la première fois dans le TNTC vol. 1, no 1 juillet 1989]


La Respiration de Chargement

Voici vos premières instructions, votre leçon clé dans la technique du Souffle de l'Energie. Ce premier exercice s'appelle la Respiration de Chargement. Familiarisez-vous avec lui, utilisez-le souvent tous les jours, car c'est le fondement du système.

    1 Faites tous les exercices respiratoires assis, les premiers jours de pratique. Utilisez une chaise confortable, de préférence à dossier droit pour que votre colonne vertébrale soit à l'aise et droite pendant tout le temps de l'exercice. Vos pieds devraient être à plat sur le sol, les mains relachées ou reposant sur les genoux. Tête droite, regardant en face. Les vêtements devraient être amples (ou absents) et toutes les ceintures, les boutons ou fermetures à glissière sur l'abdomen devraient être desserrés pour un confort maximal et l'expansion de l'abdomen.

    2. Fixez votre regard sur un point droit devant. Il s'agit d'une étape importante pour commencer parce qu'elle vous aide à vous concentrer sur la respiration sans distraction. Plus tard, lorsque vous respirez au hasard tout au long de la journée pendant que vous marchez, etc., cette étape peut bien sûr être éliminée.

    3. La Respiration de Chargement

    Inspirez profondément, fortement, même férocement par les narines. Inspirez aussi profondément et avec autant de force que vous puissiez. Inspirez jusqu'à ce que vous ayez attrappé toutes les gouttes d'air qu'il soit possible. Sans tenir ni faire une pause, expirez immédiatement, fortement, uniformément et soigneusement. C'est une respiration très forte et puissante ; il n'y a rien de timide ou de fait à moitié. Ce n'est pas le souffle lent, calme et doux auquel vous pouvez être habitué ou auquel vous vous attendez à associer aux techniques habituelles de yoga.

    C'est plutôt un « Bombardement thibétain », ou le « Reniflement du Samourai en accélération maximale ». Pour le faire correctement, vous devriez aller jusqu'à déformer votre visage, véritablement plisser votre nez en une sorte d'expression féroce semblable à ces masques stylisés du Noh japonais. Avec votre nez Noh correctement plissé et pompant, vous devriez beaucoup ressembler à un taureau de dessins animé, ronflant et soufflant comme un mugissment à travers les ailes du nez comme si vous avanciez à plein puissance contre vents et marées.

    4. Maintenant de votre mieux, tel un taureau de dessin animé, prenez trois Respirations du Chargeur successives. Rappelez-vous pendant que vous vous concentrez sur le point devant vous, de faire que chaque respiration soit aussi forte, longue et profonde que possible, tant en inspirant qu'en expirant. L'expiration de chaque respiration devrait être faite aussi minutieusement que l'inspiration, de sorte que vous expulsez avec force la toute dernière goutte d'air. Comme vous faites ces respirations à la suite, vous devriez - si vous le faites correctement - faire le bruit d'un train de marchandises lancé sur des rails.

    N'oubliez pas, c'est une respiration très puissante, pas du tout une respiration timide ou timorée. Elle est accomplie impeccablement et avec précision. Elle devrait produire un son bruyant qui se déchaîne à travers vos narines, comme la succion d'un puissant aspirateur. À mesure que vous devenez plus accompli, vous devriez être en mesure de faire torubilloner les moucherons autour de vous et de produire des tourbillons avec les feuilles de papier de votre bureau (de toute façon, vous avez l'idée générale).

    5. À ce stade, vous pouvez effectuer plusieurs rondes complètes des trois respirations du Chargeur. Prenez trois respirations profondes, puissantes, déterminées et profondes. À l'expiration de cette troisième respiration, faites une pause de quelques instants (la troisième respiration devrait être faite avec une force et une insistance particulières. Il y a une tendance pour certains étudiants à faire sauter la fin de la dernière respiration, comme s' ils étaient pressés d'arriver au bout des répétitions. C'est le contraire qui devrait être. Le dernier souffle de la série devrait être particulièrement fort, minutieux et souligné).

Pendant la pause de quelques instants, assurez-vous que vos muscles faciaux, vos épaules, votre cou, vos bras et vos jambes sont complètement revenus à un état de détente. La colonne vertébrale doit toujours rester droite. Ne soyez jamais avachi ou affalé vers l'avant. Faites une autre série de trois respirations, prenez quelques instants, relaxez-vous. Puis faites la troisième série de trois Respirations de Chargement. Après la dernière série, restez assis immobile et ressentez. Que ressens-vous ? Quelle est la différence ?

    6 Augmentez le nombre de répétitions en série des trois Respirations du Chargeur (par exemple, augmentez le nombre jusqu'à sept en effectuant trois Respirations du Chargeur, en faisant une pause et en se relaxant, puis encore trois autres et ainsi de suite jusqu'à ce que vous ayez réalisé sept rondes entières). Encore une fois, après la fin du septième tour, restez assis et immobile et ressentez.

    7. Après une certaine pratique avec la répétition en série augmentée, vous devriez pratiquer une plus courte série de trois rondes à nouveau seulement avec un plus grand groupe de Respirations de Chargement, c'est-à-dire que vous devriez vous exercer en grappes de cinq ou sept Respirations de Chargement, répétant chaque grappe trois fois avec pause et relaxation, etc., conformément à l'instruction précédente.

    Ensuite, en utilisant le plus grand groupe de Respirations de Chargement (grappes de cinq ou sept, etc.), vous devriez augmenter à nouveau la répétition globale de la série à cinq ou sept rondes de séries, c'est-à-dire prenez sept Respirations du Chargeur profondes et fortes, faites une pause et détendez-vous, prenez sept de plus, etc. jusqu'à ce que vous ayez terminé cinq (ou sept) répétitions. Restez toujours assis immobile ensuite, détendez-vous et ressentez l'effet.

    Rappelez-vous que la Respiration de Chargement devrait être pratiqué en s'asseyant au moins les deux premiers jours. L'un des effets que vous pouvez ressentir en débutant la pratique de la Respiration est une sorte de sensation de tête légère ou qui tourne un peu. C'est un effet d'une possible hyperventilation, et c'est la raison pour laquelle nous recommandons de faire la Respiration au moins au début seulement assis.

    La pratique constante de la Respiration de Chargement habituera votre système à un ratio oxygène-dioxide de carbone plus positif et revigorant dans la circulation sanguine et les tissus, et l'effet d'hyperventilation sera rapidement dépassé.

    Après quelques semaines de pratique régulière, vous serez capable de faire un grand nombre de répétitions en série en utilisant un grand groupe de sept respirations sans ressentir le moindre effet d'hyperventilation.

    Conseils pour respirer :

    La bonne façon de respirer, c' est par expansion et contraction abdominales, et non par expansion et contraction de la poitrine. Lorsque vous inspirez, la Respiration devrait faire l'abdomen se gonfler ou pousser en avant. Il ne devrait pas gonfler la poitrine de façon exagérée, comme on nous l'enseigne parfois (de façon inappropriée) en classe de gym, et il ne devrait pas faire que les épaules se soulèvent et se baissent indûment.  

    À l'expiration, l'abdomen devrait automatiquement se dégonfler et se détendre. Pratiquez cette respiration abdominale, et même regardez-vous dans le miroir pour voir que la poitrine n'agit pas plus que l'abdomen, jusqu'à ce que cela devienne une seconde nature. C'est en fait la respiration naturelle du corps, de sorte que tout ce qui met l'accent sur l'expansion de la poitrine plutôt que sur l'abdomen est artificiel, appris et inapproprié.

    Note :

    Vous pouvez pratiquer la Respiration de Chargement autant dans une atmosphère relativement polluée comme Los Angeles, que dans un environnement relativement sans pollution comme la campagne (si vous pouvez trouver une campagne sans pollution). Il peut sembler que vous apporteriez des toxines et des polluants plus profondément dans les poumons qu'il n'y en aurait d'habitude ; mais une respiration chronique, superficielle ou peu profonde absorbe tous ces polluants d'égale manière, et parce que cette respiration n'est ni profonde ni soigneuse, elle ne réussit pas à vider les alvéoles des bronches, laissant les polluants nocifs et cancérigènes stagner dans les couches plus profondes du tissu pulmonaire.

La Respiration de Chargement nettoie et purifie ces tissus en apportant à leurs cellules les quantités d'oxygène nécessaires qui autrement ne pénètreraient pas, et ainsi, vident de vieilles poches de matière cancérigène affectées qui sédimentent les couches plus profondes du système. Dans les prochains numéros de The New Thunderbird Chronicle, nous décrirons d'autres avantages et des effets secondaires sur la santé qui seront obtenus en pratiquant la Respiration de Chargement.

Note :

Ne pratiquez pas la Respiration de Chargement dans la voiture avec les fenêtres fermées, ou sur l'autoroute. Après des semaines d'exercice, vous pouvez ressentir que vous avez dépassé le point d'hyperventilation, de sorte qu'il serait sans danger de pratiquer la Respiration en conduisant. Dans l'automobile (et surtout quand il s'agit de l'autoroute) circulent les gazs d'échappement dans la cabine. Les émanations d'échappement sont quelque chose de compliqué, car vous pouvez faire une longue série de Respirations de Chargement dans la voiture sans ressentir d'effets déplaisants, sans étourdissement ou trouble de la perception, puis vous arrêter quelques instants et sentir soudainement l'irruption d'un début d'évanouissement produit par l'accumulation de fumées absorbées.

Dans les mois qui suivent, nous ajouterons à la technique et à l'application du Souffle de l'energie, en faisant particulièrement référence à la méthode de base de la Respiration de Chargement. Recherchez-nous, et suivez l'instruction spéciale que nous donnons à tous, librement, dans ces pages mois par mois ; suivez l'instruction telle qu'elle est donnée, et vous ne pourrez pas vous empêcher de ressentir le Changement résultant. Pour savoir ce qu'est le grand Changement dont nous parlons, vous devez suivre et faire la pratique.

N'oubliez pas : Faites votre Respiration de Chargement tous les jours. C'est très important.

Faîtes que le Souffle de l'énergie soit plus populaire que le jogging

Leçon n° 2

[Publié pour la première fois dans le TNTC Vol. 1, no 2, août-sept. '89]


Pour ceux qui viennent pour la première fois dans cette rubrique, nous vous recommandons de vous exercer quelques jours sur la Respiration préliminaire de Chargement avant de passer à la leçon actuelle.

Voici un résumé de cette respiration : (jusqu'à ce que vous vous acclimatiez au fort et tangible pouvoir d'éveil de cette respiration, nous vous recommandons de la pratiquer assis, dans une chaise confortable qui maintient la colonne vertébrale droite et verticale ; la tête droite, pieds à plat sur le sol, mains détendues sur les genoux ou relachés).

Respirez très fortement, uniformément et soigneusement à travers le nez, en tirant l'air le plus profondément possible ; expirez par le nez avec la même force et la même minutie. Cela se caractérise par une respiration féroce. Il devrait produire un son bruyant de course, comme les explosions de vapeur produites par les vieux moteurs.

Faites cette Respiration de Chargement féroce et de pompage plusieurs fois de suite ; pause. Détendez-vous. Ressentez. Recommencez. Faites quelques répétitions de ce groupe de base de Respirations du Chargeur. Augmentez le nombre de respirations dans un cluster, puis le nombre de répétitions dans une grappe - étendue (c.-à-d. faites cinq Respirations de Chargement, répétez ce groupe cinq fois entières avec pause et relaxation entre chaque exécution de groupe).


Respiration de Chargement en entier

    1 - Faites tous les nouveaux exercices respiratoires assis au moins les premières séances de pratique, peu importe si vous avez déjà pratiqué les variations précédentes.

    En effet, chaque modification de la respiration de base, ou chaque introduction d'une technique supplémentaire, produit un effet différent sur le système (qu'il s'agisse d'un effet différent très marqué ou subtil) ; même si vous êtes parfaitement habitué aux effets des exercices précédents, cela ne vous "immunise" pas contre les effets modifiés que chaque nouvelle leçon introduit.

    Asseyez-vous toujours avec la colonne vertébrale droite, des vêtements amples (ou sans vêtements), des pieds à plat sur le sol, des mains posées sur les genoux ou relachées. Fixez votre regard sur un point en face de vous pour faciliter la concentration pendant que vous exécutez la Respiration.

    2. Réalisez une succession de trois puissantes Respirations de Chargement, comme vous devriez maintenant être habitué. Inspirez fortement et intensément, bien à travers le nez, puis expirez avec une identique vigueur, uniformité et une expulsion maximale de l'air également par le nez - sauf, cette fois, sur la dernière répétition de la Respiration de Chargement, l'expiration doit être faite par la bouche. Pour ce faire correctement, les lèvres doivent être comprimées pour ne laisser qu'un très léger écart, pratiquement imperceptible à voir, à travers lequel l'air de l'expiration pourra s'échapper. Cela a pour effet de ralentir considérablement la dernière expiration.

    L'utilisation de ces lèvres à peine ouvertes régularise le flux de l'air de façon plus radicale et "volontaire", que ce qui est possible en respirant par le nez. Il y a deux façons fondamentales de permettre cette dernière expiration de la série : Le souffle peut être expulsé par une sorte de pression délibérée, c'est-à-dire en soufflant effectivement par le léger écart des lèvres, ou on peut le laisser "s'évacuer" comme de lui-même, l'air glissant très lentement et uniformément par la contraction naturelle de l'abdomen et la déflation subséquente du diaphragme sans qu'il y ait eu de "souffle" délibéré de la part du praticien.

    Cette dernière respiration rend la dernière exhalation en série particulièrement lente , et ce n'est que lorsque l'air expulsé a laissé les poumons dans leur état normalement détendu que l'expulsion délibérée du reste du CO2 dans les sacs aériens est requise, pour terminer la dernière respiration en série avec un souffle distinct et sous pression.

    Il est recommandé au pratiquant de privilégier la méthode consistant à souffler délibérément (mais lentement) l'air à travers les lèvres lors de la dernière exhalation, au début de chaque séance de Respiration de Chargement en entier; mais que, pendant l'augmentation numérique des grappes d'haleine et des répétitions en série dans lesquelles le souffle est exécuté, le praticien devrait progressivement adopter la méthode beaucoup plus lente de permettre à l'air de simplement "fuir" la minuscule ouverture labiale (comme la fuite d'air à peine perceptible d'un ballon à peine perforé) sur la déflation automatique du diaphragme.

    La raison de cette progression est liée au plus grand confort vécu tout en "relaxant" la respiration de votre système. Plus le système devient saturé en oxygène excédentaire, plus vous entamerez votre séance de Respirations de Chargement, plus vous aurez réussi à modifier le rapport oxygène/CO2 dans le sang en faveur de l'oxygène. Il est donc moins probable que l'on ressente cette légère "peur de manquer d'air" qui par contre, pourrait être ressentie si vous essayez de "glisser" la dernière respiration de série au début de votre session.

    3. Effectuez plusieurs rondes complètes des trois Respirations de Chargement entières, en respirant toujours par le nez, entrée et sortie de l'air, sauf lors de la dernière respiration en série où vous respirez très lentement, uniformément et complètement par la bouche, à travers des lèvres à peine pincées. Faire une pause, se détendre complètement (toujours en gardant la colonne vertébrale et la tête droite) et ressentir à la fin de chaque ronde, avant de passer à la prochaine grappe de trois respirations de Chargement en entier.

    Ensuite, augmentez le nombre de respirations dans une grappe (c'est-à-dire de 3 à 5, puis de 5 à 7, etc.) ; et ensuite augmenter le nombre de rondes, chaque série amplifiant le nombre de Respirations effectué (c.-à-d. de 3 à 5, puis de 5 à 7, etc.).

    Souvenez-vous : Respirer toujours par la bouche seulement lors de la dernière exhalation de la série donnée (par exemple, la série à trois respirations : nez dedans, nez dehors; entrer par le nez, sortir par le nez ; entrée par le nez, sortie par la bouche, fin de la tournée). Il n'y a pas de "compte", comme dans de nombreux exercices respiratoires, alors ne vous inquiétez pas de mesurer les inhalations et les exhalations les unes contre les autres selon un rapport standardisé (2 à 4, etc.).

    Après avoir exercé plusieurs fois dans la position assise au cours de chaque jour, vous aurez réussi à repousser le seuil d'hyperventilation possible au point que vous pouvez effectuer l'ensemble-Réspiration de Chargement au hasard, tout en marchant, debout, etc.


Vous devriez souvent recourir à cette charge aléatoire. Vous vous sentirez mieux en général, plus alerte et plus vigoureux en particulier, avec une amplification équilibrée du sentiment général de calme, de facilité, de confiance et de bien-être.

Par-dessus tout, cette pratique établit la première (et nécessaire) couche fondatrice pour l'enseignement des mois suivants, dans lequel vous apprendrez à appliquer la respiration et ses modifications à des travaux importants pour rouvrir des facultés et des fonctions dormantes, déclenchant ainsi des organisations plus élevées de potentiel paranormal, émotionnel, mental et spirituel tout en accélérant l'intégration harmonieuse des systèmes et des circuits de l'être entier pour améliorer la santé et pour un plus profond, un plus grand bonheur.

Mais vous devez suivre votre entraînement tous les jours. Tenez un journal ou un calendrier pour vous rappeler et enregistrer vos réussites à respecter votre calendrier avec la respiration électrique. De plus, laissez des notes et des messages utiles autour de la maison (scotchés au réfrigérateur, coincés dans le cadre miroir), dans la voiture (visière, tableau de bord) et même au travail (fixés à l'armoire, sous le verre du bureau). De tels messages peuvent simplement vous rappeler : RESPIREZ !

Suivez l'instruction telle qu'elle est donnée, et vous ne pouvez pas vous empêcher de ressentir la modification résultante. Pour savoir ce qu'est le grand Changement dont nous parlons, vous devez suivre et faire la pratique. N'oubliez pas : Faites votre Respiration de Chargement tous les jours. C'est très important. Rendre la respiration plus populaire que le jogging.

Avez-vous des questions sur votre pratique des techniques de respiration? Avez-vous des observations à partager? Nous serions heureux de vous entendre, alors adressez-vous simplement à vos remarques ou questions aux Lettres à la rédaction : The New Thunderbird Chronicle, 15237 Sunset Boulevard, Suite 29, Pacific Palisades, CA 90272.

Nous répondrons à toutes les questions importantes que vous pourriez avoir, que ce soit dans la colonne mensuelle du Souffle de Puissance lui-même ou dans des lettres à la rédaction.         


Leçon 3

[Première publication dans le TNTC Vol. 1, No 5 Dec. '89]


Conseils pour l'équilibre

D'après notre expérience récente et agréable à l'Expo, nous constatons que beaucoup ont commencé une pratique consciencieuse et quotidienne du Souffle de l'Energie, telle qu'apprise dans ces pages. Beaucoup d'autres devraient maintenant être encouragés à se joindre à la pratique de ce qui a été initiée directement à ses bienfaits pour la santé, le rajeunissement et l'éveil.

Nous constatons (en discutant avec les gens, en posant des questions ou en entendant simplement des commentaires généraux) qu'une fois surmontée l'inertie pure et simple dont il a été question dans notre première leçon comme étant le principal obstacle à même d'essayer la méthode facile, l'efficacité inhérente et l'immédiateté de la pratique encouragent à rapidement devenir les plus enthousastes.

Ainsi, ceux qui n'ont connu que l'élévation naissante et préliminaire dans la pratique ressentent une soudaine agitation d'auto-renovation en eux-même au point qu'ile désirent immédiatement extraire tout l'or de leur nouvellement découverte mine. C'est ce point que nous abordons ce mois-ci dans notre colonne (abrégée).

Même si vous êtes convaicu que, si seulement un peu de ce régime respiratoire fait tant et agit à ce point sur vos systèmes, allors beaucoup devrait apporter une Transformation rapide et inconcevable, il est sage de permettre à la pratique d'ouvrir tous les centres et les lignes énergétiques de façon naturelle et équilibrée. Vos systèmes savent, et peuvent certainement vous dire, combien vous êtes capable d'absorber et de traiter efficacement en une seule fois. Mais il est possible, dans un élan d'enthousiasme irrépressible, de pousser l'entraînement sur une longue distance immédiatement, forçant ainsi dans des zones lointaines avant que les repères de votre système n'aient la chance de l'enregistrer.

Cet enthousiasme démesuré, peut-être alimenté par l'augmentation gratifiante de l'énergie supplémentaire, mais associé à une psyché longtemps affamée, qui vient tout juste de réaliser l'ampleur de sa privation et qui souhaite "rattraper le temps perdu", peut servir temporairement à mettre à trop rude épreuve les capacités actuelles de votre système.  

Le résultat commun peut être :  

No 1: Inutiles excès d'hyperventilation

Comme nous l'avons expliqué lors de notre conférence-démonstration à l'Expo, l'"hyperventilation" n'est qu'un effet initial ou potentiel de l'application de la discipline du Souffle de l'Energie. L'impression de tête qui flotte que vous pouvez ressentir au début, diminue progressivement avec la pratique. Il résulte en tout cas de l'augmentation de l'énergie - produite par la Respiration de Chargement - conduisant les systèmes de conscience au plafond de leur capacité actuelle (conditionnée) pour maintenir le degré minimum de résolution focale nécessaire pour conserver un alignement efficace avec la zone d ' "éveil" de cohérence de la perception habituelle.

Ces systèmes sont temporairement poussés au-delà du seuil ordinaire séparant l'étroite bande d'éveil de la zone de conscience, à partir du medium plus diffus du traitement de l'énergie psychique dans lequel l'étincelle concentrée de la conscience auto-réfléchissante doit encore être allumée. Cette "région" d'énergétisation dans laquelle l'harmonie ordinaire de bas niveau favorable à la conscience auto-réfléchissante normale tend à se dissiper, accompagnée de l'apparent "ébahissement" de cette conscience, représente le pons asinorum dans l'intersection actuelle de vos "lumières conscientes" optimales avec la zone de votre Être supérieur (à présent compris comme subconscient, et seulement "connu" par la réflexion des fragments récupérés hors de l'état de rêve).

La pratique progressive, équilibrée et sans hâte de la respiration par la Respiration de Chargement en entier (en conjonction avec les techniques supplémentaires que vous recevrez dans les mois qui suivent, ou les pratiques méditatives spécialisées disponibles sur bande par l'intermédiaire de Southern Crown) servira sans aucun doute à repousser ce seuil d'hyperventilation.  

De cette manière de plus en plus intégrée, des valeurs intensives de conscience auto-réfléchissante sont installées à la place de ce seuil afin de constituer un saillant continu dans les frontières des régions anciennement "subconscientes", ou dimensions de l'Être supérieur, les rendant accessibles à la conscience et incorporant progressivement leurs valeurs fonctionnelles en tant qu'organisations accessibles de l'état de veille "ordinaire". De cette façon, le phénomène de l'"hyperventilation" a progressivement moins à voir avec les effets qu'a connus l'application consciencieuse de la discipline de la Respiration de Chargement.  


No 2

Le deuxième résultat commun de (naturellement) "l'exagérer" au début de l'explosion initiale d'enthousiasme, est celui d'étirer les muscles du visage ou du cou. Si vous l'avez surfait à tel point que des portions de votre visage, de votre tête, de votre cou ou de votre dos semblent être engourdies, détendez-vous simplement, asseyez-vous et respirez normalement. C'est un effet temporaire qui s'estompe rapidement. De même, si vous avez pas pris ces précautions à la légère et que vous semblez avoir à nouveau tendu des muscles ou des tissus (habituellement, des muscles faciaux ou des tissus buccaux), relaxez-vous et reprenez la respiration normale.

Il se peut que vous deviez renoncer à pratiquer la Respiration de Chargement avec une véritable vigueur ou une force énergique pendant quelques jours, jusqu'à ce que la tension se relâche. Ces types de surmenage sont des perturbations mineures et transitoires. Ils ne se produisent pas du tout lorsque le praticien surveille consciencieusement la réponse de ses systèmes à ces palliers de la pratique qu'il a effectuée selon les instructions.

Vous constaterez peut-être que le "progrès" dans le renforcement global des groupes tissulaires et musculaires et la diminution du seuil d'hyperventilation permettant une application plus étendue de la pratique, semble "inégal". Il peut augmenter doucement jusqu'à un petit niveau et puis soudain sembler atteindre une "colline" ! Il se peut que vous vous retrouviez à un certain nombre de répétitions et de rondes (par exemple, une série de 7 respirations pour sept tours) pendant une période beaucoup plus longue que celle des précédentes séries et rondes, comme si vous étiez dans une impasse. Vous devriez profiter de cette "limite supérieure" provisoire aussi longtemps qu'elle semble fixée, et éviter l'impatience.

Il n'y a pas de compétition pour "monter à des hauteurs toujours plus élevées de respiration hyper-intensive". Coopérez avec la sagesse inhérente à vos systèmes - ne laissez pas la léthargie, l'imprécision de l'humeur psychologique ou la retenue conceptuelle vous dicter sous prétexte qu'ils parlent pour vos processus énergétiques réels et vos systèmes corps-esprit.  


No 3

Le troisième résultat commun de la surapplication de la respiration du pouvoir est le début d'un "mal de tête" temporaire mineur. C'est le résultat d'une concentration d'énergie produite en amplification du "courant" porteur, mais traitée par des avenues ordinaires appartenant à des circuits relativement déséquilibrés du système qui n'ont pas encore bénéficié de l'harmonie plus grande qui mesurait l'application de la technique au fil du temps donne inévitablement lieu.  

Il est intéressant de noter que la pratique équilibrée et intelligemment graduée de la Respiration de Chargement dans sa totalité permet en fin de compte de soulager même les difficultés de longue date liées aux maux de tête, y compris les migraines. Ce n'est pas si difficile à comprendre, une fois que nous avons remarqué que la recherche médicale attribue la symptomatologie générale des "migraines" à un état pathologique de privation locale d'oxygène.

Souvenez-vous donc de vous appliquer régulièrement, consciencieusement et sagement à la pratique quotidienne du Souffle de l'Energie.  

Votre plaisir va augmenter, votre enthousiasme va augmenter, et en fin de compte, une perspective équilibrée et harmonieuse va apparaître par laquelle vous pouvez vous appliquer avec succès, en tirant le maximum d'avantages des techniques de Respiration de Chargement dans la période la plus économique compatible avec le progrès naturel lisse. Profitez donc de votre entraînement.

Source : https://www.bibliotecapleyades.net/ciencia/topper/topper20.htm


La Règle d'Or


Il y a une règle fondamentale à bien des cultes... 

La règle selon laquelle, nulle n'est en position de juger ou traiter son prochain de la façon dont lui-même ne tolérerait pas d'être traité. Les citations suivantes sont issues des principaux mouvements philosophiques et religieux du monde. Elles rejoignent la nécessité qu'il y a de ne pas se perdre dans le jugement qu'on n'aimerait pas soi-même subir. C'est ce qu'on appelle la Règle d'Or.

Brahamanisme : 

"C'est la somme du devoir : Ne pas faire aux autres ce qui pourrait nous peiner si on nous le faisait (en retour)".

(This is the sum of duty : do naugt unto others wich would cause you pain if done to you"

(Maharabbata 5 : 1517)

Bouddhisme : 

"Ne blessez pas les autres d'une façon qui pourrait vous-même vous blesser".

(Hurt not others in ways that yourself would find hurtfull")

(Vdana-Varga 5 : 18)

Confucianisme : 

C'est certainement la maxime de l'aimante bonté : Ne faîtes pas aux autres ce que vous n'aimeriez pas qu'ils vous fassent".

(Surely it is the maxim of loving kindness : Do not do unto others what you would not have them do unto you")

(Analects 15 : 23)

Taoïsme : 

"Considérez le gain de votre voisin comme votre propre gain et la perte de votre voisin comme votre propre perte".

("Regard your neighbor's gain as your own gain and your neighbor's loss as your own loss")

(T'ai Shan Kan Yin P'ien)

Zoroastrisme : 

"Cette nature seule est bonne qui s'abstien de faire aux autres ce qui n'est pas bon pour elle". 

("That nature alone is good wich refrains from doing unto others whatsoever is not good for itself")

(Dadstan - I- dinik 94 : 5)

Judaïsme : 

"Ne faîtes point ce que vous trouvez haïssable à votre voisin. Ceci est la loi entière (l'essence de la loi), le reste n'est que commentaire". 

("What is hateful to you, do not to your fellowman. That is the entire law, all the rest is commentary")

(Talmud, Shabbat 31 a)

Christianisme : 

"Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faîtes-le pour eux, car c'est la loi et les prophètes".

(All things whatsoever ye would that man should do to you, do ye even so to them, for this is the law and the prophets")

(Mathieu 7 : 12)

Islam : 

"Aucun de nous n'est un croyant jusqu'à ce qu'il désire pour son frère ce qu'il désire pour lui-même".

("No one of you is a believer until he desires for his brother that wich he desires for himself")

(Sunnah)

© Copyright 2019-2020 The Targeted Individual Journal - Tous droits réservés - 

 .